L’ECOLE MILITAIRE ANNEXE DES TRANSMISSIONS (E.Mi.A.T.) 

 

 


l'Amicale des Anciens de l'Ecole de Sous-Officiers d'Active des Transmissions
et de l'Ecole Militaire Annexe des Transmissions


Accueil Général
le quartier Valence
Doc. E.Mi.A.T.
Dossier d'engagement
Dossier d'engagement - V2
pages du P14
pages du P15
pages du P16
pages du P17
pages du P18
pages du P19
pages du P20
pages du P21
pages du P22
pages du P23
pages du P24
pages du P25
pages du P26
pages du P27
pages du P28
pages du P29
pages du P30
Pages du P31
Site du P32
Site du P33
Pages du P34
Pages du P35
Pages du P36
Pages du P37
Pages du P38
pages du P39
pages du P40
pages du P41
l'A/C VIALA : champion de tir ...

Bonjour à tous,

Je suis l'ex-ESOA  Lionel PERTUSOT du peloton 16 - 6e section -

Un demi-siècle après mon passage à Agen je découvre  que des anciens ont eu l' idée, il y a déjà pas mal de temps, de créer un site sur internet concernant le passé commun des élèves dans cette école.
Avide de détails, j'ai lu les commentaires ,les anecdotes et examiné les photos.  Un bon moment d'émotions !
Je pense que certains parmi nous devaient à l'époque tenir un journal sans quoi comment font-ils  pour se souvenir aussi nettement  des choses?
Même en me creusant la tête, je ne pourrais pas être aussi  complet.
Je souhaite pourtant apporter ma contribution à l'entretien de la mémoire collective mais ce qui me reste de souvenirs concerne plutôt des évènements particuliers, moins généraux et qui ne pourront intéresser que les personnes concernées.
Tout de même, qui aura oublié  le Vincenzo, ce petit  bar-restaurant  de la ville où nous allions souvent  nous payer un steack-frites à cinq balles en fin de semaine pour nous changer de l'ordinaire ? C'est là que j'ai croisé Fernand Raynaud cramponné au bar  et  qui tenait une bonne "musette" ce soir là. Je n'en croyais pas mes yeux ! Aujourd'hui, je me demande si je n'ai pas rêvé ! 
Un autre établissement de la ville avait sa réputation : le bar-hôtel au coin de la rue qui menait à l'école. Un chaud local, plein de tentations pour des gamins de notre âge dont le porte-monnaie ne  suffisait généralement pas à tenter l'aventure.
Nos bêtises de chambrée ! Qui avait eu l'initiative de passer au cirage noir le poêle à charbon pour lui donner meilleure mine à l'inspection ? Qui se souvient de nos veillées après l'extinction des feux et de nos opérations commando aux cuisines pour y grappiller quelques subsistances et du rouge au bromure afin de rendre nos soirées plus gaies ?  Inconscience ou insoucience de jeunes dopée par le phénomène de groupe mais aussi innocence sans réel désir mauvais. Nos chefs le savaient bien . Il nous fallait encore mûrir et des sanctions appropriées y suffisaient. Par la suite j'ai réalisé que ces comportements que nous pensions anodins, pouvaient  avoir des conséquences autrement sérieuses selon la compréhension qu'en avait la hiérarchie. J'ai vu,ailleurs et plus tard, de jeunes militaires condamnés par la justice et ainsi  avoir leur carrière compromise pour ce qui aurait pu être considéré comme de simples broutilles. N'y en a t-il pas du P. 16 qui ont fait le mur et ont causé un accident avec leur voiture ? sans qu'ils en soient pour autant "fusillés"? J'ai moi-même été puni (une seule fois) pour ce qui aurait  pu être, en tirant l'histoire par les cheveux, un abandon de poste. Deux jours de salle de "po" ont suffi à me remettre les idées en place. Je n'ai plus recommencé - l'affaire s'est arrêtée là. C'est  de la reconnaissance que je dois à mon punisseur, le capitaine Lebail ,pour son discernement.
En parlant du Capitaine Lebail,je pense à rapporter cette  anecdote : c'est ma première garde. Je suis un peu ému et soucieux de bien faire. Je me tiens donc à l'entrée près de la guérite. J'ai bien pris les consignes : je dois demander les papiers à TOUTE PERSONNE  passant la barrière ; OUI, même au colonel ! Peu après arrive la jeep du capitaine.
Assez gauchement je m'approche, je tripote mon arme nerveusement, je me souviens qu'on ne salue pas avec le fusil, je rectifie la position, j'effectue un présenté arme impéccable et mi figue mi raisin je bredouille: dois-je vous demander vos papiers mon capitaine ? Je l'ai entendu jurer et m'appeler de noms charmants d'oiseaux en disant que si je ne levais pas la barrière à l'instant , ma partie la plus charnue allait goûter de sa rangers.
Je pense à un camarade à qui je n'ai pas fait assez attention.Il a rejoint la 6e section au moment des ajustements d'effectifs entre sections.Il était costaud comme trois.Il portait des lunettes en ferraille, rondes, de l'armée.Au parcours du combattant  il ne franchissait pas les obstacles comme tout le monde. Au portique, il avait peur de s'enrouler sur la poutre et de rebondir contre l'échelle. Il craignait aussi de le passer "en drapeau". Alors en perdant un temps fou au chrono ,il gravissait l'échelle jusqu'en haut, puis se mettait debout sur la poutre et levant en V les deux bras vers le ciel, un peu à la manière de Tarzan,il sautait à terre en criant. Impressionnant !  Il était sympathique - Lors de la marche des 100 bornes, c'est lui bien sûr qui portait le FM de la pièce. Dès le 2e jour, l'un de nous à eu une défaillance et n'en pouvait plus. Le camarade en question a porté le fusil du faiblard en plus de son propre fardeau pendant les 60,km restant à parcourir.Si en lisant il se reconnait, (j'ai oublié son nom) je le salue très cordialement?
Je me souviens des après-midis de séance de combat lors de chaleur estivale insupportable.Des parties de rigolades sur le terrain animées par  Giabiconi dont les blagues nous faisaient mourrir de rire au détriment de notre chef de section (dont la gourde ne contenait pas toujours de l'eau) et qui de rage d'avoir une telle bande de nuls à instruire, piétinait son porte-carte en morceaux.
J'ai une bonne séance de tir aussi à relater avec le capitaine MOSSMAN. Je le ferai  à l'occasion d'un prochain contact.Pour l'heure,
Je vous salue bien tous. A bientôt  - Cordialement

Lionel PERTUSOT

Ma carrière :
- 64 - à la sortie de l'école stage technique au Mont Valèrien
- 65- affectation à Rastatt (Allemagne)  42e RT
- 67- 7O8e BGE puis 44e RT  LANDAU  (Allemagne)
-70- sur concours, entrèe à l'école de la Justice militaire à LYON
- 71- après examen de sortie affectation au TMA LANDAU (Allemagne)
-82- affectation au TPFA de PAPEETE (Polynésie)
-85 - affectation au TGI de Strasbourg
-89- sur ma demande, affectation comme officier en Gendarmerie.
- 89 - EGM  à Aunay sur Odon (14)
-92 - Escadron d'autroute Auxerre (89
-94- Etat-major de la Légion Rhône-Alpes à Lyon (69)
-97 - Commissariat Résident à la Région Rhône-Alpes Auvergne à BRON (69)
-2000 - départ à la retraite - à 55 ans - 37 ans de service - Chef d'escadron


Bonjour,
 
Il est encore temps de répondre présent : Le temps a passé,50 ans déjà.PELETON 16,1 ére section lieutenant "LA PECHE".
Pour m'identifier dans le dispositif c'est simple :  Pour se rendre au réfectoire c' était: 1er rang:Esoa CHAQUET homme de base, esoa MUETHON, esoa LELABOUREUR, esoa PORTHE.
Autre point de repére avec PORTHE déjà cité j'ai eu l'honneur de faire parti des 7 ou 8 esoa qui ont porté les galons de caporal chef avant le temps légal je pense me souvenir que VISSE (aet) en faisait parti.
Aprés direction l'ESTT PONTOISE pour le 365T et après direction les FFA 42 RT expérimentation ARIANE là c'est une autre histoire (j'étais désigné au titre des FFA pour passé le 465T avec la quasi certitude d'étre reçu et d'étre nommé sur titres au grade d'officier technicien:
Il fallait que je rengage, j'ai décliné l'offre)J'ai donc quitté l'armée au bout de 4 ans :Comme il est dit dans la chanson "je ne regrette rien".
je trie des photos à vous faire parvenir.
Cordialement.
LE LABOUREUR Guy


Bonjour,
Je viens de tomber par inadvertance sur le site de l'école des transmissions d'Agen Mon historique, très brièvement :
Engagé au sein de l'école des transmission d'Agen - Caserne valence d'octobre 1963 à 1964 - Cia et Brevet de dépannage radio !!!
- Caserne Toussaint de 1964 à 1965 pour le CT1
- 18ème régiment des transmissions à Épinal de 1965 à 1966
- 1966 à 1969 : 718ème Cie de Transmission Boulay -
- Entrée en Gendarmerie 1969
- Stage Rennes en 1972_1973 - et retraite depuis 1999 .......

Dans les messages déposé sur le site, je pense avoir reconnu : Jean Claude GAILLARD (ADRESSE COURRIEL mailto : gld70@tiscali.fr) ...  MAIS QUI malheureusement n'est plus valable dommage ! Si cette personne ou une autre a un point de rencontre avec moi nous pourrions peut-être prendre contact !

Je pense avoir quelques photos de 1963 - 1964 en manoeuvre, il faut que je les recherche pour vous les envoyer ! Cordialement

CHAUDRILLIER Alain


... à ajouter au P16 :
Canaf, Le Gal, Moueza (Daniel?),qui venait des Antilles, Dumont Jean-Pierre (charentais), avec qui j'ai rejoint le GRET807-Dijon.
Où je suis resté jusqu'en 66, date à laquelle j'ai entamé une carrière à l'Office National des Forêts
Je crois avoir quelques photos. Je les enverrai quand je les aurai retrouvées.
Je devais être dans la section Flourac. (régul.chiffre)
Question: N'avons-nous pas fait, une fois, des manœuvres du côté de Fumel?
Souvenir: Les succès musicaux d'alors étaient chantés par Adamo, Marie Laforêt et les Beatles "A
/hard day's/ night"
Merci pour ce site!
Cordialement,

Jean Paul BATTIN
77880 GREZ SUR LOING

Dernier message de notre ami Jo BILLET : le 1er octobre 2009

Bonjour a tous,

Je vous retransmets le courriel reçu de JP Casalta. Ainsi que les documents sur la lettre du commandement pour la présentation au drapeau et la lettre que m'envoie François Faivre.
Vous aurez ainsi toutes les adresses des copains destinataires sur ce courriel.
J'en profite pour rectifier les noms sur la liste et vous envoyer le récapitulatif au 30 /9/2009.Rectifié le nom de HOUOT en HUOT qui je me souviens avait un léger clignement facial à l'œil qu'il clignait souvent... Similitude de deux noms avec Guillemot et Guillaumot ?? Qui peut être sûr?... ( en grisé) On dirait bien Claude Dalmann à la fenêtre???... Merci à JP et à toi François. Courriel revenu de LOPEZ Marcel... en vacances ?.... Pas de nouvelles de Gaillard ni de Gueguen..
Je renouvelle appel à Bisotto Alain car j'ai trouvé une erreur dans son adresse... (excuses moi Alain, une virgule a la place du point devant fr) ca ne risquai pas de te parvenir!... Rappelles moi à mon adresse courriel.
Pour le CD j'attends encore un peu car il y a beaucoup de chance que vous trouverez encore autre chose... Merci d'avance. En ce moment je suis assez occupé avec les cérémonies des deux Dragons qui sont décédés en Afghanistan le 27-9.
Cérémonies aujourd'hui et demain a Dieuze. Suivre infos télévisées sans doute car. , le général CEMAT Irastorza sera là. A plus ...George BILLET 


La lettre de François FAIVRE : le 30 septembre 2009


Dernier message de notre ami Jo BILLET :

Mon cher André le webmaster du site, à toi mon cher Claude, et aux autres compagnons dont je pense connaitre l'adresse courriel.

Le temps passe et il faut le dire la Retraite c'est pas le chômage!!!. Mal payés mais utilisés outrageusement!!! Mais c'est la joie de vivre qui nous guide. Sourire et moral!

Je vous retransmets à tous, la mise à jour de la liste des ESOA du P 16 dont j'ai pu me rappeler à ce jour en complétant avec les derniers renseignements de Claude Dalmann F6CYD (Radio) reçus ces derniers jours par le courriel suivant:

 

Envoyé : samedi 19 septembre 2009 19:06

Objet : agen
Cher Bibs,
Comme je te l'ai dit je crois dans un dernier mail, j'ai perdu ma mère. J'ai donc été obligé de mettre le nez dans ses papiers, et oh bonheur j'ai retrouvé quelques documents d'Agen ! dont mon menu de la St Gabriel avec ta griffe, et oui mon cher la griffe du Bibs ! !
J'ai aussi retrouvé deux listings du peloton 16 : la liste des CH et des dépanneurs radio.
Mais je vais t'envoyer ces documents par la poste. Veux tu me redonner ton adresse postale SVP.
J'ai retrouvé des noms qui manquent à notre liste : Chaudrillier Alain , Robert Jean Louis (l'affamé si tu te souviens),Legiec stanislas,Lopez marcel( des petites lunettes),guillaumot Bernard (des grosses lunettes),Cassara pierre. sauf erreur de ma part je ne les ai pas vu dans la liste, peux tu les faire ajouter SVP et
corriger le O sur le site qui est devant mon nom.

Merci George.
Mes amitiés a toute ta petite famille, avec une très amicale poignée de main. Claude.

Je vous joins également quelques autres documents et informations.

Et maintenant ?.

Je ne vois plus tellement comment, à ce stade de mes recherches je pourrais encore compléter cette liste. Peu de personnes se manifestent et je remercie ceux qui l'on fait. Je regroupe dans un dossier tout ce que je peux retrouver. Mais j'en possède peu! Notre armoire était relativement petite à l'époque!  Il fallait apprendre à ranger et à vivre serré!

Peut être en prévision de maintenant!!!

Si le webmaster que j'apprécie beaucoup pour son dévouement veut bien mettre à jour le site avec ses derniers renseignements.. Merci.

En même temps je retransmets aussi la lettre que Claude m'as envoyée, et destinée aux familles des ESOA .

Elle fut envoyée à toutes les familles, avant la cérémonie de la présentation au drapeau de notre peloton. Celle - ci eu lieu après un déplacement arrivé à pied de la caserne Valence et qui a eu lieu sous une pluie battante dans la cour du quartier TOUSSAINT, en présence de certains membres de nos familles qui avaient pu venir.  Etaient présents aussi:  le Peloton 15 avec leur capitaine, le Cne DONNADIEU et l'A/C PANAGET leur adjt de Cie.... si mes souvenirs sont exacts, Aussi  la présence de sections de personnels de Toussaint  au moins deux sections du ?°RIAOM , troupes de Marine qui stationnaient dans cette même caserne. Nous sommes ensuite rentrés à "Valence" à pieds et après avons eu la possibilité de sortir avec notre famille pour ceux qui avaient eu la chance d'avoir pu venir. (Je possède un petit morceau de film en 8mm de cette prise d'armes , préparation au défilé dans les batiments, mais elle est de très mauvaise qualité vu son âge.). Après midi quartier libre jusqu'à 16 heures.......

J'envoie aussi le listing des cadres , Officiers et Sous officiers avec quelques souvenirs de militaires du rang qui nous encadraient. Ces noms, après bien des recherches et révisions , je puis vous l'assurer, sont exactes.

Je vous joins également le texte de nos douze mois de peloton avec quelques améliorations... Mais les souvenirs sont difficiles à revenir

Notre peloton a commencé un 3 octobre 1963 et s'est achevé après l'amphi de ventilation qui a eu lieu au cinéma de Valence un chaud après midi du  14 octobre 1964, le peloton 18 étant arrivé et y subissait déjà la F.C.B , formation commune de base (durée de 3mois). 

 

André,  peux tu revoir, mettre à jour et corriger sur le site les quelques erreurs qui y figurent sur notre peloton. D'avance je me fais garant de tous nos remerciements. Aujourd'hui, très peu de contacts peuvent être renoués même avec l'aide de Internet avec les pages blanches ou jaunes, les listes de Copains d'avant..., par défection, par éloignement, par manque d'enthousiasme ou par décès. Nous avons décroché un peu trop longtemps mais Internet est une formidable machine à emmagasiner les souvenirs. Mercis à vous de vos envois souvenirs.

 

François Faivre m'a envoyé des photos, Mesnier du midi m'a envoyé également un peu de souvenirs.

Des adresses de 2009 qui ne sont peut être plus valables,   tentez votre chance...:

Marcel LOPEZ.

Michel MESNIER

CASALTA Jean Pierre qui m'a envoyé par copains d'avant:

Bonjour
J'ai des photos de cette époque, je vais les chercher pour les mettre sur le site. J'habite à  ...
mon adresse E mail : jpcasa1...fr   Amitiés JPierre

Mais de lui pas de nouvelles depuis le 17 / 3 /2008....J'ai essayé de passer chez lui mais les horaires et les dates n'ont pas coïncidé. Bredouille.!!!

C'est tout . Gaillard n'a pas donné signe de vie depuis le début.Adresse internet Tiscali sans doute périmée.

Je suis en train de constituer le cd du peloton avec tous les renseignements que vous avez pu m'envoyer. Dès que je l'aurais terminé, je vous le signalerais et vous enverrais celui ci.

En récapitulatif je joins le texte suivant du courriel de André, le Webmaster après ses six premiers mois d'installation du site. C'était le 17/11/2007. Merci à lui de nous faire vivre cette source de souvenirs grâce à son bénévole élan et son initiative....BRAVO André!!!..

 


 

Bonjour à tous,
 D'abord je me présente : Jean BOURDENET ancien du peloton 17 (1964-1965)
 Commandant de compagnie : Capitaine JANSON
J'étais à la 4° section ( les chiffreurs) : Lieutenant LEMAIRE (Très sévère, mais très humain)
Je vous envoie quelques photos qui pourront peut être intéresser des anciens. Pour moi, elles me ramènent dans les années d'insouciance de nos 20 ans desquelles je garde d'excellents souvenirs comme :
 - les tirs avec le capitaine MOSSMANN,
- Les sorties à La Garenne avec le chef QUEVILLY,
- la marche de 3 jours ( appelée des 100 Km),
- les voyages au champ de tir de Marmande en camion débâché (Le champ de tir de la Garenne était en réfection)
- les courses dans les couloirs pour éviter les corvées (les TIG n'existaient pas encore)
- la bonne camaraderie entre élèves
- les couchettes derrière le poste de police
 Je n'ai eu que très peu l'occasion de rencontrer des anciens du P17 durant ma carrière qui se résume ainsi :
 1965 - 1968 : 4/57° clt à BESANCON
1968 - 1979 : 708° BGE et 44°RT à LANDAU
1979 - 1984 : 40° RT SARREBOURG
1984 - 1988 : DCT puis CDTIAT à LEVALLOIS-PERRET
1988 - 1992 : 45° RT à LYON
1992 - 1994 : 43° RT à METZ
1994 - 1998 : 43°RT (GSTEI) à DIJON-HAUTEVILLE
Maintenant je suis à la retraite après 8 ans à la mairie de SARREBOURG comme informaticien.
 Je suis très heureux de faire ce petit bond en arrière même si la mémoire des noms me fait quelque fois défaut.
 Amicalement à tous
Jean BOURDENET 


 

 

  Retour P16

Retour accueil EMIAT