L’ECOLE MILITAIRE ANNEXE DES TRANSMISSIONS (E.Mi.A.T.) 

 

 


l'Amicale des Anciens de l'Ecole de Sous-Officiers d'Active des Transmissions
et de l'Ecole Militaire Annexe des Transmissions


Accueil G�n�ral
le quartier Valence
Doc. E.Mi.A.T.
Dossier d'engagement
Dossier d'engagement - V2
pages du P14
pages du P15
pages du P16
pages du P17
pages du P18
pages du P19
pages du P20
pages du P21
pages du P22
pages du P23
pages du P24
pages du P25
pages du P26
pages du P27
pages du P28
pages du P29
pages du P30
Pages du P31
Site du P32
Site du P33
Pages du P34
Pages du P35
Pages du P36
Pages du P37
Pages du P38
pages du P39
pages du P40
pages du P41
l'A/C VIALA : champion de tir ...



Bonjour à tous les anciens de l'école de notre jeunesse et merci à ceux qui sont à l'initiative du site.
Je suis Jean-Louis GIUPPONI du P 18 - 7 ème section - G.E.
C'est en essayant de retrouver mon camarade GRUAZ guitariste de notre section dans les pages de Google sur archives Emiat que je suis tombé sur le site. La démarche peut paraître tardive mais je ne suis connecté à Internet que depuis l'année dernière à la suite d'un cancer aussi soudain qu'agressif. Enfin pour l'instant je suis en rémission, pourvu que ça dure, car dans ce domaine il faut s'attendre à tout. 
Si quelqu'un a connu GRUAZ qui était savoyard  et qui a été affecté au GRET de Lyon à la sortie de l'école - mais je n'en mettrais pas ma main au feu pour ce dernier point !  Merci de me permettre de retrouver sa trace. Il était EV 3 et n'a peut-être pas fait une carrière militaire.
Avant de détailler mon propre parcours je souhaiterai apporter les renseignements que j'ai encore en tête concernant les noms d'élèves ou de cadres.
Pendant la période FCB ( de l'incorporation jusqu'à la permission de Noël ) j'étais dans la section du Lt CLAVET avec les sergents FILIPPINI et NAUDIN qui étaient nos immédiats prédécesseurs à la compagnie A.
À la 7ème section le chef de section était le Sgt Chef MAUDUIT aidé par le Sgt GEORGESCO (originaire de Carpentras Vaucluse ) et plus tard par le Sgt CASSARA. Ces deux sergents étaient aussi du P 16.
Dans l'équipe des sports il y avait le grand VIGNOLLES, THERON, LECORDIER. Plus tard est arrivé le Sgt LEPERF que j'ai retrouvé au 28 ème R.I.T. à Nice quelques mois après notre sortie d'école.
Concernant l'organigramme, avec le cdt de Compagnie qui était le Cne LEBAIL de l'infanterie de marine il y avait deux Lieutenants : BORIANNE et BRUDIEU qui étaient cdts de Peloton, chacun coiffant 4 sections. J'ai retrouvé BRUDIEU L'année d'après à Nice où il a créé un P.P.E.O.R et m'a aspiré pour l'encadrement, contre mon gré.
Les chefs de section étaient les Lt ou s/Lt BOURGEOIS, COUILLOU, PARADIS, GILLES, DESPREZ , CLAVET, le Sgt chef MAUDUIT. À un moment donné il a dû manquer quelqu'un car le S/C BIAGGIONI qui était adjudant de Cie a fait fonction de chef de section ; Je le revois encore côté gauche au rapport quand on regarde le bâtiment A, une section avant celle près du mur).
Concernant les noms de mes camarades G.E. :
SPRINGENFELD, Christian (que nous appelions SPRING) et son inséparable SUCCOJA, Jean-Louis liés par une histoire commune (A.E.T. Et Pieds noirs).
PETIT, Jean-Claude - MILLANCOURT, Serge  - Nous sommes restés 4 années ensemble à Nice jusqu'à la dissolution du régiment.
Les autres noms dont je me souviens : (les prénoms ne sont pas toujours au rendez-vous car nous avions tendance à nous appeler par les patronymes).
DESALLENEUVE (qui couchait au-dessus de moi) - Jean-Pierre GUY - RABIET (dont le père commandait la Cie de Gendarmerie de JONZAC) - TACK - GOUVY - KREBS - SFEZ -PITOY (c'est celui qui se trouve couché au premier plan de la photo "répit au cours d'une marche). sur cette photo il convient de corriger la légende. Ce n'est pas CHOUCROUN mais SPRINGENFELD en haut à gauche. Celui de droite était un camarade d'une autre section (peut-être AET ami de Spring). Je le revois parfaitement mais son nom ne me revient pas.
Pour rester dans les photos, sur celle des trois attablés à la piscine, à gauche c'est Jean-Pierre GUY, à droite il s'agit de TACK et au milieu c'est moi-même GIUPPONI, Jean-Louis. J'aimerai d'ailleurs que le responsable du site me dise l'origine de cette photo. Ne serait-ce pas GRUAZ car nous étions toujours ensemble, surtout à la fourchette.

Concernant d'autres précisions. À Nice il y avait aussi deux méca.radio : THOMASSEY, Robert qui après ses 3 ans a continué une carrière à la SOLMER à Fos/Mer et réside à ISTRES (13800). Il est passionné d'aéromodélisme et spécialiste de voilures tournantes (hélicoptères) -renseignement pour GARONNAT - et PIAZZA qui a rejoint la région de Toulouse dont il était originaire, à la fin de son contrat de 3 ans.

Concernant les musiciens, le plan de chambre de FLEUTELOT me rappelle qu'il y avait un accordéoniste héritier des nougatiers de Montélimar. Je crois qu'il s'appelait GUILLOT. Nous faisions voyage commun jusqu'à AVIGNON pour les permissions.
Pendant la FCB dans la section du Lt CLAVET, je me souviens aussi d'un camarade nommé DUC.

J'espère que ma modeste contribution à la mise à jour de nos souvenirs en entraînera d'autres et que de fil en aiguille on pourra reconstituer la pelote.

Pour ce qui me concerne, à la sortie de l'école, j'ai participé à la naissance, à la vie et à la dissolution d'un régiment, le 28 ième  R.I.T. C'est une expérience extraordinaire et je ne regrette rien. 
Dès que la dissolution a été pressentie, j'ai pu faire une demande de changement d'arme car je ne voulais pas faire plus des 5 ans et le 21 juillet 1969, pendant que d'autres marchaient sur la lune, j'étais dans un train en rase campagne, en route pour le Fort de CHARENTON à MAISONS-ALFORT pour mon stage d'élève-gendarme. 

Ensuite :

  -  1969/1974 - escadron 2/2 de Gendarmerie Mobile au sein duquel a été créé le GIGN. J'ai vu arriver le jeune Lt PROUTEAU cheveux longs (pour nous) avec sa guitarre.
   -  1974/1980 brigade territoriale d'Istres (BdR) où j'ai eu l'occasion de devenir patron de vedette de surveillance de la gendarmerie en plus d'être Officier de Police Judiciaire,avec un stage chez Renault Marine près d'Arcachon où ma formation agennaise m'a bien aidé.
   -  1980/1984  - MdL chef et patron de vedette dans le golfe de La Ciotat.  Séjour qui m'a vu préparer le concours de l'Ecole d'Officier de Melun car tous diplômes en poche je ne me voyais pas attendre dans la routine d'un travail éreintant.
   -  1984/1986 deux ans de coupure bienfaisante pour moi  pour une formation que je trouvais relax par rapport à notre formation d'Agen et enrichissante sur de nombreux plans. 2 ans d'école à 38 ans c'est une sacrée chance quand on n'a connu que des unités très chargées. J'en ai profité pour préparer une licence en droit que j'ai obtenue.
  -   1986/1990 - escadron 4/20, de Gendarmerie Mobile à DIJON (21) comme Lieutenant avec à nouveau la charge de la mise sur pied d'une unité spéciale de surveillance et de protection d'un centre important d'études nucléaires.
  -   1990/1993 - Adjoint au cdt de la Cie de Gendarmerie d'AIX EN PROVENCE en qualité de Capitaine.
  -  1993/1998 - Commandant régional de la Gendarmerie de Transports Aériens à Marseille/Marignane avec une compétence sur les accidents aériens et la sûreté des aéroports sur tout le Languedoc-Roussillon et 4 départements de Provence Alpes Côte d'Azur. C'est là que j'ai été amené à préparer et à soutenir l'intervention du GIGN dans la prise d'otages de l'Airbus d'Air France le 25 décembre 1994. Cette unité était commandée par le Cdt FAVIER que je connaissais depuis la 6 ème Région et qui est actuellement Patron de la Gendarmerie.
J'ai pris la retraite après la coupe du monde de 1998 en bénéficiant in-extrémis de l'article 5 à l'occasion de la restructuration des armées.
Depuis je suis à la retraite dans ma propriété du Vaucluse où je m'occupe de mes chevaux car c'était une de mes passions.

Sur le plan personnel, je me suis marié à NICE avec une institutrice qui a pu me suivre tout au long de ma carrière, ce qui est assez exceptionnel. J'ai eu 2 enfants, un garçon et une fille. L'aîné est pharmacien et travaille pour un laboratoire dont le siège est à LYON et la cadette est dans le commerce international au siège d'Unilever à LONDRES. Elle est plus souvent dans les avions que chez elle. C'est souvent le cas des enfants de militaires habitués à faire les cantines.

Voilà les nouvelles que je peux apporter.Pour ce qui est du groupe de discussion. Je ne sais pas trop comment ça marche et je m'en méfie, je préfère les relations interpersonnelles directes car je ne sais que trop l'exploitation que font les géants de l'informatique des infos qu'ils interceptent.

Pour conclure, je dirais qu'au cours de ma carrière je n'ai plus rencontré de camarades de Valence, contrairement au camarade COLLIN. Le seul que j'ai rencontré est un ancien de Saint Maixent qui avait fait sa spécialisation à Toussaint et que j'avais connu dans le train à l'occasion des permissions ; c'était à l'été 1971 où il déjeunait au mess de garnison de Fort de France. Si le site est commun peut-être pourra-t-il se reconnaître. Je ne me souviens plus de son nom.
Je salue tous les camarades connus et inconnus et remercie encore les instigateurs du site. Je pense que les plus jeunes ont plus de doc. que les premiers pelotons, par exemple pour les photos, il n'y avait guère d'appareils parmi nous. Les choses ont beaucoup changé après 1968.
En attendant de vous lire je vous souhaite bonne continuation pour l'œuvre entreprise.
Bien cordialement. 
Jean-Louis GIUPPONI



Souvenirs de Marcel GARONNAT : Intégration septembre 64, peloton 18.

En vrac :

Les revues de chambre le soir après le passage du Lt Couillou ou toutes nos affaires se retrouvaient par terre, voire dans la cour, et qu’il fallait ranger à toute vitesse.

Le samedi soir autour du poêle à faire cuire des œufs et de la saucisse.

Le système de chauffage dans le car en alu avec un crayon et une lame de rasoir plongé dans le liquide et le tout relié au secteur, je me demande comment on ne s’est pas électrocuté !

Les séances de lecture au son quand on étaient bien crevés, à chaque fois je luttais pour ne pas m’endormir, je redoutais surtout celle en début d’après-midi après le repas.

En plein hiver, le tour de garde la nuit près du char situé à l’entrée du stade.

Les séances de guitare avec Abribat le dimanche.

Pour un acte de désobéissance, malgré un 14/20 au CIA, on m’a refusé le grade de sergent et j’ai atterri à l’EAT de Montargis ou j’ai vécu 2 années avec une belle bande d’amis, Le Fur, Monteillet, Clerc, Lainé et tant d’autres dont j’ai oublié les noms. On était tout le temps fourré à Ladon au café de la gare ou j’ai d’ailleurs rencontré ma future épouse qui est toujours à mes côtés. Finalement l’armée m’a gentiment proposé au grade de sergent quelques mois avant la fin de mon engagement de 3 ans, mais c’était trop tard, le fait d’être séparé pendant 18 mois  des mes copains tous sergents et moi capo chef m’avait dégoûté de l’armée pour laquelle je n’étais d’ailleurs pas fait. J’adorais seulement la partie technique et j’était le premier à partir en manœuvres et ou à prendre des vacations sur l’ensemble radio amateur de la caserne.

Je me suis retrouvé en 3 ans après au fort d’Issy les Moulineaux (ou l’on portait les équipement à réparer) comme opérateur informatique sur IMB 360 et j’ai fait toute ma carrière dans l’informatique. Malheureusement, je n’ai pas pu continuer en radio amateur, mais j’ai débuté le radio modélisme en 76 et je suis toujours en activité dans ce domaine. Je gratte toujours de la guitare en amateur et je vis ma retraire à Nanterre entouré des mes enfants et petits enfants.

A tous ceux qui me lisent et se reconnaîtront j’adresse un salut fraternel.

Marcel Garonnat

http://planeur-grt.hautetfort.com/


Bonjour à tous les anciens de l’EMIAT AGEN P18,

C’est par hasard que je suis entré sur le site de l’EMIAT, je trouve ce site remarquable et j’ai lu avec attention la prose de mes anciens camarades, notamment celle de SOUNALEIX que je salue et qui m’a donné l’envie d’écrire quelques mots. Je me présente :

  • CBA (er) Daniel COLLIN P18 (régulateur-chiffreur) dans la 4e section du SLT DESPREZ , puis SLT GILLES. Je suis en retraite depuis juin 1998 après 34 ans de service, j’ai ensuite contracté un engagement de 5 ans dans la réserve opérationnelle, mais pour raisons personnelles et avec beaucoup de tristesse, j’ai rompu mon contrat en 2000.

Mon parcours à l’issue du P18 :

  • EAT/21�CT MONTARGIS (1964/1969)

  • GTT 815 base avanc�e de HAO (1969/1971)

  • 41�RT EVREUX (1971/1974)

  • COMTRANS 1� Division, puis 1�DB TRIER RFA (1974/1979)

  • COMTRANS 2� RM LILLE (1979/1982)

  • GMR 4/57�RI BORDEAUX (1982/1984)

  • COMTRANS 1� RM St GERMAIN EN LAYE (1984/1993)

  • DCTEI LE KREMLIN BICETRE (1993/1998) et 1998/2000 (engag� dans la r�serve OPS)

Durant ma carri�re, j’ai eu l’occasion de retrouver beaucoup de camarades du P18, notamment deux qui ont termin� leur carri�re g�n�raux, il s’agit de PIERRE et de BILLARD (m�ca FH ou radio), j’ai eu l’occasion de le rencontrer � PARIS et il a termin� g�n�ral dans la gendarmerie. Je n’oublie pas mes rencontres et/ou affectations communes avec SOUNALEIX, PHILIPPE, BOUILLOT, son cousin CLERC, MANCEAU, KACZMAREK, SENESSE, DELVAL, BINET, MOREAU, MAILLARD, DUC (LCL train) et beaucoup d’autres qui voudront bien me pardonner….

SOUNALEIX a parfaitement racont� notre vie � AGEN. Nous avons pass� de bons moments mais aussi des p�riodes difficilles .

Ma carri�re s’est d�roul�e trop rapidement, j’ai eu la chance d’avoir des affectations qui me convenaient et j’ai beaucoup appris en fr�quentant l’interarmes, l’interarm�es et l’interminist�riel.

Je suis retir� en Savoie � CHAMBERY et j’ai un pied � terre dans L’AIN (ou j’essaie d’entretenir mes terres), je suis mari� avec une latino-am�ricaine et nous nous rendons de temps en temps au PEROU. Je suis membre de l’ANOCR dont le pr�sident d�partemental est le LCL (er) PENET (un transmetteur)

Voila j’aimerai avoir des nouvelles de mes anciens camarades du P18, mais nous n’avons pas toujours la curiosit� de faire des recherches sur internet, c’est dommage.

Bien amicalement

CBA Daniel COLLIN


Bonjour les anciens d'Agen,
Un qui se r�veille mais je tiens � apporter quelques pr�cisions :
Fleutelot Daniel
P18 (64-65)
3� section : op�rateur radio,
l'instructeur l.a.s. �tait M. Coculet
chef de section : d'abord le terrible Sgt Ollier puis le S/L Gilles (qui revenait d'Alg�rie)
Le chef de peloton A �tait bien le lieutenant Brudieu Le chef de peloton B �tait le lieutenant Boriane
J'ai reconstitu�, avec quelques trous, la chambr�e de la 3� section :

BOCHATON GUITTON FLEUTELOT BRIERE BACQUET ORTEGA
GUILLERME RIVIERE FLORENT HOURDIN



le po�le � charbon

DUBOIS CHOUCROUN porte
d'entr�e
KAZMAREC SOULES SIBILLY
PRIAT LOUTHE SEGUIN GARONAT ABRIBAT

devant notre chambre se trouvait celle du Sergent Ollier, il doit se souvenir des derni�res nuits qu'on lui a fait passer.....
Avec Soul�s, je jouais du saxo et Garonat/Abribat grattaient la guitare comme des pros, m�me une soir�e au Skating.

Des anciens de la 3� section, je n'ai retrouv� que Biloute (Hourdin) en retraite du c�t� d'Agen, Priat Jean Claude au 57 � R.T. de Mulhouse dans les ann�es 73/78, Francky Louth� au Centre Infra de Tr�ves et....Ollier capitaine au 53�R.T. de Fribourg.

J'ai fait une carri�re presque enti�rement consacr�e au renseignement, les O.T. en 73 et la retraite en 2004 avec le grade de Lieutenant-Colonel pour la partie militaire et Inspecteur Principal pour le c�t� civil, ayant termin� comme "agent" du Boulevard Mortier, nous avions la double casquette.

Mes affectations :
1965 - 1973 : 728 C.T. de Rastatt
1973 - 1978 : 57� R.T. de Mulhouse (ou j'ai �t� l'adjoint du Capitaine Clavet)
1978 - 1982 : 50� R.T. de Baden-Baden (ou j'ai retrouv� le L/C Boriane au bureau de Garnison)
1982 - 1985 : ASTRAB de Berlin
1985 - 2004 : STRA de Strasbourg (ou j'ai retrouv� le L/C Orri�re Jean Pierre)
2004 - � ce jour : Retraite � Poncey-l�s-Ath�e, tout petit village � proximit� d' Auxonne (C�te d'Or). Voil� quelques souvenirs qui, je esp�re, feront plaisir � ceux qui me liront. Je suis preneur de tout ce qui concerne le P18 et principalement la 3.

Bien amicalement.
Daniel FLEUTELOT



Bonjour,
 Jean-Claude AUGIRON du P18 1ere section, faisceaux hertziens (Lt BOURGEOIS). Super le site, �a r�veille de vieux souvenirs, et il ne reste que les bons. J'ai retrouv� quelques noms, mais peu de ma section, par contre j'ai vu le G�n�ral LEMERCIER dans le bureau, est-ce le m�me que j'ai connu � la STAT de Satory dans les ann�es 75 ?
 Mon parcours apr�s l'EMIAT :
65-66             ESTT Pontoise - �chelle 3
66-68             21 CT Montargis
68-73              51 RCT Treves avec coupure d'1 an pour �chelle 4 � Pontoise
73-79              STAT Satory , surveillance du champ de bataille
ensuite vie civile comme technicien puis ing� d'�tudes chez THOMSON-CSF pour du guidage de missiles.
 Je reprendrai contact bient�t.

Jean-Claude AUGIRON


Bonjour,
Bravo pour votre site,  on va pouvoir se rappeler les bons et les mauvais souvenirs. Je suis un  Ancien du P18, Section R�gulateur – Chiffreur.

Qui ne souvient  pas :
- des s�ances de tirs du Cne MOSSMANN.
- Des cours Mines et pi�ges de l’ADC CLAPET,  ce dernier qui avait une proth�se de jambe nous faisait inscrire sur le cahier sa devise :�  TA PREMIERE ERREUR SERA LA DERNIERE �
- des  longues soir�es ou les revues de chambre s’�ternisaient et ou on finissaient tous dans la cour pour r�cup�rer les habits qui avaient vol� par les fen�tres
- Pour ce genre de revue nous avions des sp�cialistes, n’est ce pas Sgt OLLIER et CHAQUET !
- Pour combler les creux � l’estomac, nous nous rendions au 20-100-O TRADUISEZ � Vin sans eau �
- Notre homme de base �tait l’ESOA PIERRE, le seul qui termina sa carri�re comme G�n�ral.
J’effectuai ainsi  18ans de service dans les garnisons suivantes :
-          21 CT MONTARGIS
-          EMIAT AGEN (Instructeur Chiffre)
-          43 RT NANCY
-          COMTRANS BORDEAUX
-          COMTRANS 15�DI et 43�DM
Puis las des mutations j’effectuai une carri�re de Civil au Minist�re des Anciens combattants � Limoges et au Minist�re de la D�fense � Limoges (Commissariat de l’arm�e de Terre).
Je suis � la retraite depuis 2005, et suis investi dans l’associatif, Ligue du Limousin de Handball ou j’occupe les fonctions de Secr�taire G�n�ral, � temps perdu je m’occupe des deux sites internet que j’ai cr�� :
http://www.handball-limousin.com et http://www.limogeshand87.fr
Quelques noms d’anciens du P18 :
-          BOUILLOT Alain
-          PHILIPPE Armel
-          COLLIN Daniel
-          SENESSE dit GAMOUDI
-          SPRINGFIELD
-          SUCCOJA que j’ai crois� comme Capitaine � Poitiers
-          LACOMBE
-          LASSUS

Michel SOUNALEIX

 

 


bonjour

je viens de prendre connaissance du site des anciens  Emiat. je suis pass� par le peloton 18 /7�me section groupe �lectrog�ne.
j'avais comme copain succoda choucroun caillssa sfez etc. C'�tait un sgt chef qui �tait chef de section. Le cdt de compagnie �tait le capt LE BAIL il y avait le lt Paradis ... c'est vieux

pour les noms il faut que le cerveau se mette � chauffer un peu ...

Je suis retrait� depuis juin dernier apr�s 37 ans de VRP. J'habite � cot� d'Amiens dans le 80

�+
Jean-Pierre GUY 


QUELQUES NOMS...
HOURDIN GERARD
SUCOJA

CHOUCROUN
BACQUET
BRIERE
ORRIERE JEAN PIERRE
SIBILLE CHRISTIAN
LAVALLARD MICHEL
FLEUTELOT DANIEL ... CONTACTES LE DE MA PART IL A PEUT ETRE D AUTRES INFOS
C ETAIT LA COMPAGNIE A
CHEF DE CORPS ... LCL FONTAINE
@ +
GERARD HOURDIN


 

 

 Retour P18

Retour accueil EMIAT