L’ECOLE MILITAIRE ANNEXE DES TRANSMISSIONS

(E.Mi.A.T.)

ECOLE DE SOUS-OFFICIERS D'ACTIVE DES TRANSMISSIONS

(E.S.O.A.T.)

 
ces informations ont été tiré d'un livret distribué
(lors de la cérémonie de dissolution de l'école)
le 25 mai 1995.
MERCI à Francis PUYGAUTHIER

Accueil
Historique

Histoire

les Chefs de Corps
les commandants d'unité
le quartier Valence
le quartier Toussaint
les pelotons EMiAT
les pelotons ESOAT
les avis de recherche
ils nous ont quittés
les chants de peloton
le parcours du combattant
le champ de tir : La Garenne
le camp de Caylus
Photos insolites
Photos dans nos affectations
les pages de nos amis 
les autres sites des Transmissions
on parle de nous ...
Agen en 2007
les insignes des transmissions
l'Histoire des Transmissions
Les Radio-Clubs de l'EMIAT
Les appelés passés par Agen

Cliquez sur less photos ...et elles s'ouvriront
en grand dans une nouvelle fenêtre.

Implantée à Agen, préfecture du Lot-et-Garonne, à mi-chemin des deux grandes métropoles régionales Bordeaux et Toulouse, l'Ecole de Sous-Officiers d'active des Transmissions est stationnée au quartier Toussaint à la sortie sud-est de la capitale du pruneau.

En 1950, les télégraphistes coloniaux sont les premiers transmetteurs à occuper le quartier formant le centre d'instruction des télégraphistes coloniaux.

En 1953, ce corps devient l'Annexe d'Agen de l'Ecole d'Application des Transmissions.

En 1962, il donne naissance à l'EMIAT, l'Ecole Militaire Annexe des Transmissions, héritière des écoles d'Afrique du Nord, Air de France et Ben Aknoun.


Air de France

L'Ecole Militaire Annexe des Transmissions est installée dans deux ensembles de bâtiments.

Le premier, le quartier Toussaint, abrite le commandement de l'école, les services, l'instruction des stagiaires issus de l'Ecole Nationale de Sous-Officiers d'Active de Saint-Maixent, et le perfectionnement de sous-officiers en vue de l'obtention du certificat technique du deuxième degré.


Vue aérienne du quartier Toussaint

Le second ensemble, la caserne Valence, est occupée jusqu'en mars 1977 par la division des E.S.O.A., élèves sous-officiers d'active, formés militairement et techniquement par les instructeurs.


Insigne de l'E.MI.A.T.

Bannière de sinope à un taux d'azur chargé de l'écusson de la ville d'Agen sommé d'une couronne murale d'or, accompagné de deux branhes de chêne

et de laurier de sinope et foudres du même mouvant vers la pointe le tout brochant sur une ancre d'or

 

Homologué
 sous le
n° G 1113

 


En octobre 1962, l'école reçoit la garde du drapeau du 41e Régiment de Transmissions venant de l'E.M.A.T. / A.F.N. Elle ne le garde que peu de temps car, le 8 décembre, il rejoint Evreux où est créé le 41e R.T.


Remise du drapeau du 41e Régiment de Transmissions
venant de l'E.M.A.T./A.F.N., au colonel Loyer
commandant l'EMIAT en 1962.

Du 8 décembre 1962 au 10 février 1970, l'école n'a pas de drapeau etn lorsqu'elle participe à des manisfestations militaires, en fait venir un d'un régiment voisin.

le 10 février 1970, elle reçoit celui du 28e Régiment de Transmissions. Elle en assure la garde jusqu'au 22 juin 1979, date de création du 28e R.T. à Orléans.


Drapeau du 28e Régiment de Transmissions (1970 - 1979)

en 1977, l'école reçoit son appellation définitive et devient l'E.S.O.A.T., Ecole de Sous-Officiers d'Active des Transmissions.


Insigne de l'E.S.O.A.T.

Bouclier d'azur à la bordure d'argent à un tau du champ

Chargé d'un léopard du second émail

 

Homologué
 sous le
n° G 2551113

 

Sous le talus

ECOLE DE SOUS-OFFICIERS
D'
ACTIVE DES TRANSMISSIONS


Le 22 juin 1979, elle reçoit son drapeau dont la garde est confiée depuis à chaque promotion d'élève sous-officier.


Remise du drapeau avec inscription :
"Ecole de Sous-Officiers d'Active des Transmissions",
par le général Lehn au colonel Charrel,
commandant l'E.S.O.A.T., le 22 juin 1979.

La même année, après la construction de nouveaux bâtiments, elle se regroupe au quartier Toussaint et trouve progressivement son identité en dispensant une instruction technique de premier niveau aux élèves sous-officiers, aux engagés volontaires de l'Armée de Terre, aux stagiaires étrangers, aux gendrames et aux C.R.S. et ce, dans les spécialités radio, systèmes et guerre électronique.

 

 

 

 

Retour